loader

Meurtre de l’Abbé Godé Pembele à Kikwit : Un membre du gang dans les filets de la Police

Après leur forfait, les bourreaux de l’Abbé Godé Pembele n’ont pu échapper totalement aux forces de l’ordre local, dans la ville de Kikwit, province du Kwilu.  Il nous revient, dans cet ordre d’idée, qu’un membre du gang, le surnommé Djo Mali (photo ci-contre) est tombé dans les mailles de la Police nationale. Des langues se sont déliées, au lendemain du forfait, qualifiant de gratuite un crime dont les mobiles n’avaient pas justifié à suffisance les intérêts visés. Dix jours plus tôt, L’Avenir a relayé la triste nouvelle, concomitamment avec la montée de la xénophobie à Kwamouth, province du Maï-ndombe. C’était dans un article intitulé : ‘’Kwamouth en feu, Kikwit en sang’’, dont un extrait suit :

 L’abbé aurait reçu une balle au niveau de l’épaule, et l’hémorragie a fait le reste

Des bandits opérant au calibre 12 ont tiré, dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 courant sur l'abbé Pembele à Mukasa à Kikwit. Blessé à l’épaule, la victime serait sous prise en charge médicale. Dieu sait si les jours de son serviteur sont en danger, puisque pour l’heure, les sources restent muettes sur les réactions des autorités locales à propos. ‘’Il aurait reçu au moins une balle au niveau de l'épaule. Il est sous soins intensif à l'hôpital de référence de Kikwit 2’’, selon des sources concordantes, qui se mobilisent pour la prière. ‘’Prions pour que Jésus-Christ le médecin par excellence l'assiste dans cette douleur’’.

Dans la même nuit, ces malfaiteurs ont également pris d’assaut la paroisse Saint Murumba. Là, ils ont attaqué les mamans qui préparaient pour les prémisses, volé chez le Mokambi (responsable communautaire). En état de choc, les voisins disent avoir entendu près de 3 coups de feu. ‘’Sa résidence a été complètement saccagée par les assaillants. Ayant opéré à ‘’tête reposée’’, les hors-la-loi ont emporté tout ce qu'ils pouvaient prendre’’, ont renchéri les sources.

 

 



Actualités Récentes